Comment savoir quelle est la bonne posture?

posture d'épuisement physique et mental
Lundi matin 8h00 la semaine va être longue

Lundi matin, 8h00.

« C’est parti pour la semaine, vivement vendredi.
je m’assois à mon bureau. j’ouvre mon ordinateur portable, je tente tant bien que mal de régler ma chaise pour être à bonne hauteur.
Je ne trouve jamais comment m’installer et je finis tous les soirs avec le cou qui tire ou le corps épuisé. j’en ai marre d’avoir mal au dos! En plus, j’ai du mal à gérer stress et ça me mets en mauvais posture. Cette semaine c’est sûr, je prends la bonne posture pour travailler.
L’écran s’allume, lumière blafarde. Mon regard plonge dans les premiers mails. J’ai déjà oublié ma bonne résolution. »
Si vous reconnaissez quelque chose là-dedans: cet article est pour vous!

C’est quoi une bonne posture?

Avant de se demander quelle est la bonne posture, il est important de se poser la question: qu’est ce qu’une posture?

Ce mot a un sens propre et un sens figuré comme nous le dit le dictionnaire Larousse:

La posture physique

Une posture, c’est d’abord une position du corps ou d’une de ses parties dans l’espace.

Larousse

Cela correspond simplement la manière de se tenir.

C’est ce que l’on appelle une posture physique ou corporelle.

il y a la posture naturelle, celle dans laquelle je me place lorsque je suis debout ou quand je suis assis. Et il y a aussi des postures du corps pour effectuer certains gestes.

En effet, J’utilise mon corps différemment pour ramasser un stylo par terre ou pour soulever un sac de terre de 25kg pour jardiner quand arrive le printemps. Si ce n’est pas déjà votre cas, les douleurs de dos vous guettent peut-être!

Il est donc nécessaire d’adapter son corps en fonction des besoins.

On parle aussi des postures en Yoga ou en kinésithérapie. il s’agit de positions particulières que l’on va maintenir dans le temps pour étirer des groupes musculaires et gagner en amplitude. L’avantage de ces postures est que l’on renforce en même temps les muscles antagonistes.

La posture psychologique

Une posture c’est aussi une attitude adoptée pour donner une certaine image de soi.

Larousse

la posture peut se définir, comme une façon d’occuper une position, et d’ajuster son attitude à cette position

Viala (1)

Cette attitude est donc une posture psychologique. Cela fait partie du langage corporel dit non verbal. Elle correspond à ce que je désire exprimer consciemment ou non sans le dire. La position de mon corps va refléter ce que je ressens au fond de moi. Debout, est ce que je me tiens plutôt la tète basse, les épaules enroulées pour éviter de croiser les regards? Ou est-ce que je me tiens bien droit menton vers le ciel prêt(e) à en découdre.
On peut même dire que l’on tient des postures dans sa manière de penser, par exemple:

  • Sur les croyances que l’on a sur soi: je suis moche, je suis nul(le), je suis timide
  • A propos de ce que l’on imagine des autres : il est trop sur de lui, elle est timide (elle aussi).
  • Sur la vie en général

Il y a la bonne posture et la mauvaise posture?

Contrairement aux Inconnus sur les bons et les mauvais chasseurs, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise posture. Comme je le disais, nous adaptons notre posture à l’action que nous effectuons ou au sentiment qui nous anime. Si je suis triste, je baisse les yeux, je me referme je m’enroule. Si je suis heureux, je lève les yeux, je m’ouvre, je me redresse.

Le corps est toujours en mouvement.

Il ne peut pas rester statique, c’est impossible!
Tenez, faites le test: placez-vous debout, les bras le long du corps, la tête droite, le regard horizontal. Ne bougez plus, plus du tout!
Au début, vous serez immobile et rapidement, en quelques secondes, vous allez commencer à osciller en partant de droite à gauche ou d’avant en arrière. Cependant, vous allez toujours repasser par cette position initiale avant de repartir dans un nouveau mouvement.
Le corps oscille autour de son centre de gravité.


Pourquoi le corps a-t-il besoin de bouger?

Pour se tenir droit, le corps humain doit lutter contre la pesanteur. Il y a donc des muscles qui se contractent pour que nous restions érigés. Ces muscles antigravitaires sont essentiellement les muscles des membres inférieurs et les muscles profonds du dos.
Même si ces mouvements sont minimes, ils contribuent aussi au repos des structures responsables du maintien postural (2). En effet, quand un muscle se contracte pour emmener le corps dans une direction, son antagoniste (celui qui fait le mouvement inverse) se repose. ils alternent donc chacun entre contraction et repos tout le temps du maintien de la posture.

Si je choisis une posture adaptée à mon action, il m’est impossible de la conserver constamment. Mes muscles fatigueraient et des contractures musculaires douloureuses finiraient par se créer.
Je vais donc évoluer autour de ma posture pour pouvoir y revenir comme point d’ancrage.

Vous allez me dire, OK Luc, c’est super mais comment je mets ça en place?

Changer de posture

Posture Physique

Prenons par exemple la position assise:

  • pieds au sol
  • genoux au dessus des pieds
  • fesses légèrement surélevées par rapport aux genoux
  • alignement vertical tête, thorax et bassin
  • épaules basses et relâchées
  • coudes légèrement surélevés par rapport aux poignets
  • doigts posés sur le clavier
posture assise idéale ordinateur
posture assise au bureau

Voici donc la position idéale. C’est celle autour de laquelle je vais évoluer.

Dans un premier temps, je vais naturellement osciller sans m’en apercevoir comme nous l’avons déjà vu. Avec le temps et la concentration, je risque de m’affaler sur le dossier de la chaise ou vers l’avant la tête dans l’écran. C’est au moment où je m’en aperçois que je reviens à ma position initiale pour un nouveau cycle.
Si je dois rester longtemps assis à ce bureau, je dois prendre quelques instant pour solliciter mon corps dans d’autres positions et utiliser d’autres muscles.
Je peux m’étirer, m’enrouler, me lever. Le principal est de faire autre chose de son corps, même 10 secondes et de le faire fréquemment.

En mettant cela en place vous pourrez diminuer significativement vos douleurs de dos et de cervicales dans la position assise.

 

Posture Mentale:

A la vie à la mort

Le cerveau fonctionne par analogie. Donc lorsqu’il se trouve face à une situation, il cherche dans sa mémoire une situation similaire qu’il a déjà connue. Puis, il va réutiliser la même réponse que la fois précédente si cette réponse a eu des effets bénéfiques.

Dans la savane, face à un lion pour la première fois, l’homme de Cro-Magnon (notre ancêtre) a couru pour fuir. C’était la pire des idées qu’il puisse avoir et il a fini en casse-croute. Contre toute attente, le premier qui est resté face au lion en reculant lentement et en criant a survécu! En effet, le lion est courageux mais pas téméraire: si on lui montre notre potentielle puissance il est susceptible d’abandonner le combat.
Notre Cro-Magnon survivant remonte de l’Afrique vers le nord. Il entre dans une foret et là, il rencontre un gros animal qui grogne. Son cerveau cherche une analogie: gros, grogne donc dangereux. Fort de son expérience avec le lion, il adopte la même posture et se met à reculer en restant face à ce qui est un ours. Erreur: il se fait dévorer. Même s’il y des similitudes, chaque situation est différente. Cela nécessite donc une analyse afin d’adopter la meilleure réaction.

De nos jours

Heureusement, toutes les évenements de notre vie ne sont pas aussi risqués que celle de notre homme préhistorique. Cela nous permet donc de faire des essais/erreurs sans nous faire dévorer à chaque fois.

Adapter son état d’esprit face à une situation permet d’en voir les similitudes avec des choses connues et aussi d’en voir les différences. Ainsi, nous pouvons modifier notre attitude et donc la réaction de notre interlocuteur.
Cro-magnon, s’il avait eu la possibilité d’essayer de nouveau, aurait pu apprendre que l’ours est bagarreur et qu’il s’énerve encore plus s’il on s’agite. Il fallait qu’il se mette en boule sans bouger et attende que l’ours se désintéresse de lui (maintenant vous le saurez si cela vous arrive 😀 ).

Il en va de même lors d’un échange avec une personne, ouvrir notre esprit pour le comprendre sincèrement plutôt que de vouloir avoir raison face à lui donnera la possibilité de trouver les meilleurs solutions.

En plus, il se passe la même chose lorsque nous entrons en réflexion pour trouver la solution à un problème. Nous avons le choix d’ouvrir le champs des possibles plutôt que de nous conforter dans une solution qui n’est pas toujours confortable. Nous aurons l’occasion d’y revenir fréquemment sur ce Blog

Conclusion

Que ce soit physiquement ou mentalement, l’important est d’être mobile.

Cette mobilité permet un changement de posture.
Cette posture permet de s’adapter constamment et de trouver le meilleur moyen d’être bien dans son corps ET dans sa tête.
Vous découvrirez également dans ce blog

que la posture physique permet de jouer sur l’état d’esprit et inversement. C’est cette méthode que j’ai appliqué pour ne plus avoir mal au dos et être serein au quotidien.
Dites-moi en commentaire si cet article vous à plus et si vous aussi vous avez des douleurs après une journée passée assis(e) au bureau.

(1) Alain Viala, « Posture », dans Anthony Glinoer et Denis Saint-Amand (dir.), Le lexique socius, URL : http://ressources-socius.info/index.php/lexique/21-lexique/69-posture,
(2) La posture debout de Gilles Péninou et Patrick Colné

3) CCHSCT

Si vous avez aimez cet article, vous êtes libre de le partager!

9 thoughts on “Comment savoir quelle est la bonne posture?

  1. Merci pour cet article très clair, très applicable.
    Je suis complètement concernée.

    Depuis quelques temps je veille à me tenir plus droite quand je marche ou quand je suis simplement debout, et ça a un énorme impact sur mes perceptions.

    Et sur mes comportements, par ricochet.

    Mais je néglige encore la posture de travail.

    Alors dès demain, j’applique ce que j’ai lu ici 🙂

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article. Je suis sensibilisée aux postures dans le travail car je suis infirmière et c’est forcément important dans mon domaine mais je n’avais jamais vraiment réfléchi à l’influence de la posture sur le mental et l’état d’esprit.
    Ravie d’en apprendre plus sur ce sujet.

    1. Merci Muriel pour ton commentaire.
      Les professionnels de santé que nous sommes, sont en première ligne car ils sont confrontés à la souffrance des autres.
      Cette conscience de sa posture et de son état d’esprit aide vraiment au quotidien

  3. Merci pour ton article Luc.
    Les postures c’est pas mon fort. Je n’y prête pas souvent attention. Je suis souvent mal assis lorsque je suis devant mon ordi, et je termine régulièrement les journées avec les épaules tendues, et le dos raide comme un piquet.
    Heureusement, j’ai pris conscience du problème lorsque je fais de la musique, et j’ai pris de bonnes résolutions.
    Désormais je réfléchirais aussi aux postures mentales. Il doit y avoir de bonnes raisons qui font que je ne me tiens pas toujours bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.