Malade en vacances: 4 astuces pour ne plus l’être !

malade en vacances

J’en ai marre d’être malade en vacances!!!!

J’en ai marre d’être malade en vacances!!!!!

La maladie des loisirs

Ca y est, les vacances sont dans 15 jours. Nous attendons cela depuis quasiment 1 an! C’est enfin l’heure de passer un moment loin du quotidien avec les personnes que l’on apprécie. Alors les attentes sont fortes. Parfois, elles sont même tellement fortes que la pression que nous nous mettons pour qu’elles soient réussies, a le pouvoir de les gâcher. Cette force a un nom: s’agit de la maladie des loisirs.

KESAKO? c’est le fait de décompenser au niveau immunitaire après une longue période de travail et d’être malade pile au moment des vacances. Cela se caractérise par un syndrôme grippal, douleurs musculaires, les migraines, la fatigue et le manque d’énergie.

Ce syndrôme touche 3% des personnes. Par comparaison, la grippe classique touche entre 3 et 9% de la population. C’est donc une maladie très répandue. Elle a été théorisé pour la première fois par le psychologue néerlandais, Ad Vingerhoets lors d’une étude qui a porté sur 2000 néerlandais et néerlandaises appelée LEISURE SICKNESS.

Cela peut être du à plusieurs choses:

Le stress essentiellement, les responsabilités au travail, la culpabilité de prendre des vacances, le relachement brutal des tensions.

En effet, les vacances sont l’occasion de lâcher la pression que nous avons accumulée pendant toute l’année. Depuis le passage à l’heure d’été, les jours sont longs et nous nous couchons plus tard pour profiter du soleil. Petit à petit, nous accumulons une dette de sommeil et les journées de travail sont les mêmes. Nous luttons contre la fatigue. Et du jour au lendemain, on change de rythme, de priorités et les vacances doivent être réussies…. quel challenge!

C’est pourquoi, il est important d’être prêt bien préparé physiquement et mentalement. Voici donc les 5 astuces pour éviter de tomber malade en vacances!

1- Lâcher son boulot

Malade en vacances couper les notifications

Lorsque l’on a une occupation pendant longtemps, il est normal d’avoir besoin d’un sas de décompression pour pouvoir passer à autre chose. Il faut s’adapter au nouveau mode de fonctionnement. De plus, on idéalise nos vacances et on voudrait qu’elles soient parfaites et ne plus penser du tout au travail. La peur de ce qui va ce passer au boulot pendant que vous serez en vacances peut générer du stress. De plus, la culpabilité de ne pas être joignable pendant les vacances crée aussi du stress

Eviter les sollicitations de l’employeur ou des clients

Avant de partir en vacances, précisez bien à ces empecheurs de flaner tranquillement sur le transat que vous ne serez pas joignable de telle date à telle date. Vous pouver leur envoyer un mail en leur précisant qui joindre en cas d’urgence. De même, préparez un mail de réponse automatique qui reprécise cela.

Profitez en, le dernier jour d’activité pour déconnecter votre boite mail professionnelle de votre smartphone

Réglez les urgences avant de partir

En réglant au maximum les urgences avant de partir en vacances, vous éviterez évidemment de trop cogiter sur ces sujets. Bien entendu, lorsque vous rentrerez de vacances de nouvelles urgences seront arrivées sur le haut de la pile de votre bureau. Vous pouvez lire cet article sur la gestion de la charge mentale pour diminuer la pression à votre retour.

Vous y penserez

De toute façon, vous y penserez!

Alors DECULPABILISEZ! facile à dire? sans se prendre la tête, laissez venir cette pensée, ce dossier ou cette réunion. Dites vous simplement que ce n’est pas le moment d’y penser et que vous avez d’autres choses de plus importantes à faire. Laissez la repartir.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire le livre du professeur Michel Lejoyeux: changer en mieux

2- Planifiez vos vacances mais pas trop!

malade en vacances

Malade en vacances : Chacun ses envies

Lorsque l’on part en vacances, on se projette dans ce que l’on a envie de faire. On part en général avec son ou sa conjointe, sa famille ou ses amis. Cependant, chacun par avec son idée propre de ce qu’il a envie de réaliser et pour un même lieu de villégiature, les idéaux peuvent être très différents.

Certains voudront faire du farniente toute la journée: « parce qu’on se bouge toute l’année et qu’on peut enfin se poser » . D’autres voudront faire de la randonnée avec un réveil à 5h00 du matin, mais si, vous savez: « pour profiter du lever du soleil et pouvoir marcher à la fraiche ». Ca, je peux vous dire que c’est du vécu et ça a duré pendant plusieurs années….

Alors avec tout ça on fait quoi?

On change de posture : Communiquer et partager

Pour l’avoir vécu, je vous garantis que l’échange sur le sujet en amont des vacances est le meilleur moyen d’éviter les tensions dès le début des vacances. Quand les enfants enfileront leur maillot pour aller à la piscine et que vous sortirez votre sac kabat pour aller au petit marché du village si typique, la guerre sera déclarée.

Adaptez votre posture psychologique: Anticipez donc cet affrontement et discutez ouvertement avec chacun (que ce soit les enfants ou les amis) de ce qu’il veut faire et comment il imagine ses vacances.
En fonction de cela, il sera possible de créer des temps pour chacun ou bien de faire des groupes pour que tout le monde y trouve son compte. Si chacun est satisfait du déroulement, au moment de se retrouver pour les activités communes, tous les participants auront envie de faire des choses ensemble car ils auront l’impression d’avoir réussi leurs vacances!

3- focalisez-vous sur le positif

Maintenant: vous avez prévu et laissé de l’imprévu dans le déroulement des vacances avec vos camarades de jeu.

Vous allez pouvoir enfin imaginer comment va se passer cette période de bien etre. En projetant des images mentales positives, vous préparez votre esprit à changer d’état. Oui, c’est ça, à changer d’état d’esprit et à choisir votre posture psychologique. Il ne s’agit plus d’esperer que les vacances vont bien se passer: vous savez, comme à chaque événement dans la vie, qu’il y aura des choses bien et des choses moins bien.

Maintenant, vous en avez pleinement conscience. Rien ne sert de s’attarder sur les moments négatifs que vous ne connaissez pas. En revanche, en projetant des images positives, vous boostez votre motivation, vous projetez votre attention sur un nouveau sujet. Ainsi, il n’y a ni baisse de l’énergie ni augmentation du stress par peur de l’inconnu. Vous savourez vos vacances avant qu’elles existent et vous en tirez déjà les bénéfices.

malade en vacances

Le moment venu, vous profiterez des bons moments et les moments plus difficiles passeront aux oubliettes.

4- Boostez votre système immunitaire pour ne pas être malade en vacances

Pour éviter de tomber malade en vacances, vous pouvez effectuer ceci:

Faites du sport avant de partir

Il est maintenant prouvé qu’avec le sport vous allez booster vos défenses immunitaires

Les bienfaits de l’activité physique sont aujourd’hui avérés

Julien Schipman, Philippe Noirez et Jean-François Toussaint ; IRMES, INSEP, Paris

Ainsi vous évitez la déprime immunitaire au changement de rythme. Alors 15 jours avant le départ, faites ce que vous voulez, course natation muscu marche rapide vélo mais faites! et faites tous les jours le mieux étant 30 min. Un peu mais tous les jours, votre corps va se remplir d’endorphine, hormone du bien etre et vous serez déjà dans un nouvel état d’esprit pour partir. vous pouvez pour cela participer au challenge « réveille ton pyjama », un réveil musculaire en douceur.

Faites une cure de vitamine C

Cela a deux but.

Le premier est encore une fois d’augmenter le système de défenses immunitaire qui a tendance à s’affaiblir au changement de rythme avec les vacances. On fait ces cures au coeur de l’hiver pour les même raisons alors les même causes donnant les même résultats….. C’est parti pour la vitamine C!

Le deuxième atout de la vitamine C est en relation avec un point précédent: vous préparer votre mental:
En prenant ce cachet, vous décidez activement que vous mettez tout en œuvre pour passer de bonnes vacances. Il ne s’agit plus du produit que contient la pastille, mais bien du geste que vous réalisez. Comme Raphael Nadal lorsqu’il aligne ses bouteilles d’eau sur le cours de tennis: vous vous conditionnez.

Conclusion pour ne plus être malade en vacances

Nous avons vu 3 techniques pour éviter la maladie des loisirs qui se caractérise par un petit syndrome grippal.

  • lacher son boulot
  • planifier ses vacances
  • focaliser sur le positif
  • booster ses défenses immunitaires

En les utilisant toutes ou en choisissant celles que vous préférez, vous allez enfin passer les vacances sereines et détendues que vous méritez!

Références

Santé public France

– les bien faits du sport

– Leisure sickness

-Changer en mieux

Crédits photos

Luda Kot, Mediamodifier, Grégory ROOSE, S. Hermann & F. Richter

Si vous avez aimez cet article, vous êtes libre de le partager!

11 thoughts on “Malade en vacances: 4 astuces pour ne plus l’être !

  1. Incroyable l’existence de cette maladie !! J’ai déjà observé ça dans mon e tournage. Quand j’étais jeune, c’était toujours la semaine qui précédait mes vacances où j’étais malade ! 😅 J’en reviens pas que certains arrivent à se rendre aussi mal, je suis souvent stupéfaite de voir comment chacun se traite avec dureté. Il y a encore du chemin à faire sur l’éveil des consciences 😊

  2. Merci pour cet article frais à l’approche de l’été. Ça me met déjà dans le bain ! 🤪👙🐙🌊🐚🤗🤗🤗

  3. C’est fou, ça m’arrive assez régulièrement et c’est devenu une petite source d’appréhension lorsque je pars en vacances : je sais qu’il y a aura quelques jours de fatigue intense et de courbatures légères ! Je mettais ça sur le compte d’une forme d’ennui et du manque de stimulation, ou d’un changement de rythme qui perturbe le corps… Merci pour cet article qui permet une belle prise de conscience avant d’amorcer des changements !

  4. Il y a longtemps, j’ai constaté effectivement que je tombais malade en vacances, alors j’ai commencé à me poser des questions.

    Et je me suis mis en place une routine pré vacances, afin que cela ne m’arrive plus. Et ça marche.

    1 mois avant le départ, j’anticipe tout, dans le sens ne pas me stresser à courir partout la semaine qui précède, une fois le travail fini pour être sûr d’avoir tout dans les valises. Je ne fais pas de grosses courses 1 semaine avant, je fais des courses qui permettent de vider le frigo, et s’il le faut nous mangeons en extérieur ou du très basique 2 jours avant, comme ça le frigo est vide, il est en vacances annuelles aussi ! Et je fais pareil pour le retour, en programmant un drive. Côté logistique maison.

    Côté boulot, et mindset, tout simplement regarder ce qu’il y a d’urgent et important, le faire, et mettre le reste en pause. 1 semaine avant le départ, mon corps est là, mais plus ma tête ! L’obligatoire est fait mais avec un air de soleil ou neige et un autre paysage dans mon imaginaire en fonction de la destination.

  5. La saison des vacances est lancée ! C’est une superbe check-list à respecter pour pouvoir pleinement profiter de nos jours de repos bien mérités sans aucun stress.

  6. Il y a pas mal d’idée pour éviter de tomber malade, merci pour ces précieux conseils. Je m’en vais regarder ta vidéo de la semaine.

  7. Waouh… là je me reconnais bien !!
    Après l’identification du problème je vais pouvoir passer à l’action avec tous vos précieux conseils. Merci !!

  8. Ce n’est pas que dans ma tête, alors!
    extraordinaire je vais pouvoir me libérer de tout cela, Merci Luc

  9. moi qui suis toujours malade en vacances, cela va bien me servir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.